01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Même en présence d’une clause de mobilité valablement rédigée dans le contrat de travail, l’employeur n’a pas la liberté absolue de faire ce qu’il entend.

Un employeur peut insérer une clause de mobilité dans le contrat de travail le liant à son salarié dans le but de changer son lieu de travail sans avoir besoin de recueillir son accord. Ceci confère de la souplesse pour l’entreprise qui peut être amenée à transférer un ou plusieurs salariés d’un établissement à un autre ou en cas de déménagement. Mais pour être valable, la clause de mobilité doit répondre à certaines exigences.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »http://lentreprise.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/la-clause-de-mobilite-figurant-au-contrat-de-travail-validite-et-mise-en-oeuvre_1319251.html » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]