01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Deux ans après sa création, le dispositif reste méconnu. Mais les cadres l’apprécient de plus en plus.
C’est un signe qui ne trompe pas. Selon une étude de la Dares parue en janvier 2018, les cadres, ingénieurs et professions intellectuelles supérieures représentent 30 % des salariés bénéficiaires du CPF ! Encore  méconnu et peu répandu , ce dispositif permet à toute personne active, dès son entrée dans la vie professionnelle, d’acquérir des droits à la formation qu’elle pourra mobiliser à tout moment. « C’est un levier parmi d’autres – validation des acquis de l’expérience ou plan de formation de l’entreprise – à disposition des cadres qui souhaitent se former », explique Giovanni Terrana, juriste spécialiste en droit social au sein du cabinet d’audit, d’expertise comptable et de conseil RSM. Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir pour en tirer le meilleur.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/formation-elearning/0301297468315-compte-personnel-de-formation-un-outil-strategique-318733.php » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]