01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Avec plus de 440 000 clients, le Crédit Agricole 31 reste la première banque de Haute-Garonne. Mais l’institution regarde de près la concurrence. Avec l’arrivée de nouveaux acteurs et surtout l’appétit grandissant des géants du web, la banque traditionnelle imagine davantage de services digitaux.

« Notre modèle économique est quelque peu challengé », reconnaît Nicolas Langevin, le directeur général du Crédit Agricole 31 ce jeudi 29 mars à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels. Depuis quelques années, le secteur bancaire doit faire face à une concurrence protéiforme. Il y a d’une part l’arrivée de nouveaux acteurs qui misent sur des services 100% en ligne en échange de frais bancaires très réduits. « C’est le cas d’Orange Bank (lancé en novembre dernier par l’opérateur mobile, ndlr) ou N26 également en vogue sur le digital mais pour nous ces banques proposant uniquement des services à distance ne sont pas réellement une menace. Les clients ont besoin d’avoir quelqu’un en face d’eux pour pouvoir se plaindre en cas de problème », estime Nicolas Langevin.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://toulouse.latribune.fr/entreprises/business/2018-03-29/credit-agricole-31-la-vraie-concurrence-viendra-des-gafa-773552.html » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]