01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Comme le montre la consultation des salariés d’Air France, le vote papier est trop limité dans les réponses qu’il offre. Et si les entreprises passaient au référendum numérique ?

Ayant pour but de remobiliser la base en tentant de retrouver les faveurs d’une opinion publique partagée,  la tenue récente d’un référendum visant à remobiliser les cheminots dans leur lutte contre la réforme du rail interroge.

Le précédent d’Air France où le référendum organisé par la direction s’est soldé par  la démission du PDG Jean-Marc Janaillac peut fournir matière à réflexion. Si le temps des consultations est devant nous, la démocratie sociale n’est pas qu’une affaire d’élections. La prudence invite à faire la part entre un regain démocratique et une nouvelle forme de populisme.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/0301704921314-donner-un-second-souffle-au-referendum-dentreprise-2177594.php » target_blank= »true »]BUTTON[/dt_button]