01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Huit femmes sur dix disent avoir été confrontées à des attitudes sexistes dans leur vie professionnelle. Les entreprises françaises n’ont pas toutes pris la mesure du sujet.
La déflagration n’en finit pas. Voilà encore la démission d’un ministre outre-Manche. Avec la libération de la parole à la suite de l’affaire Weinstein, le harcèlement sexuel sort aussi de l’ombre dans le monde du travail et donne, en France, une vie aux chiffres officiels. Quelque 128.000 femmes ont déclaré à l’Ined avoir subi au moins une forme de violence sexuelle sur leur lieu de travail en 2016. Ces déclarations concernent 1,4 % des femmes ayant travaillé au cours des douze mois précédant ce sondage, et le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle ajoute que huit femmes sur dix rapportent avoir été confrontées à des attitudes sexistes dans leur vie professionnelle.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://business.lesechos.fr/directions-generales/strategie/organisation-des-entreprises/030809178705-du-sexisme-au-harcelement-sexuel-quels-moyens-de-lutte-en-entreprise-315349.php » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]