01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Faire appel à des robots pour déterminer quel produit financier est le plus adapté pour un client devient de plus en plus courant. Les consommateurs semblent même appeler de leurs vœux la généralisation de ce genre de pratiques.

Comment épargner pour sa retraite, quel contrat d’assurance choisir ou quel compte bancaire ouvrir, voici quelques exemples de ce que les clients de banque pourraient laisser faire à un robot. Selon une étude mondiale d’Accenture publiée le 13 février 2017, « menée auprès de plus de 32.000 consommateurs dans 18 pays et régions« , le robot-conseil est plus qu’entré dans les mœurs. En effet, ce conseiller en gestion de patrimoine digital, également appelé robo-advisor, convainc près de 70% des personnes interrogées[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »http://www.latribune.fr/vos-finances/epargne/epargne-les-clients-ouvrent-grand-les-bras-aux-robots-638460.html » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]