01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Les ordonnances réformant le Code du travail « sécurisent » la procédure prud’homale au profit des entreprises. Le plancher des dommages et intérêts accordés en cas de licenciement abusif passe de 6 à 3 mois.

La troisième tentative sera donc la bonne. Dès que l’ordonnance relative « à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail » entrera en application, il y aura alors un plafonnement des dommages et intérêts accordés par les Prud’hommes en cas de licenciement abusif. Une vieille revendication patronale qui a déjà failli entrer en vigueur à deux reprises.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »http://www.latribune.fr/economie/france/les-indemnites-prud-homales-vont-singulierement-diminuer-748772.html » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]