01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
L’argent ne fait pas le bonheur des salariés. Pour nombre de travailleurs européens, le bien-être au travail prime sur la fiche de paie. Mais -avertissement alors que s’ouvre le 11 juin la semaine pour la qualité de vie au travail (QVT)- installer un baby-foot dans un coin ne suffit pas.

Et si les conditions et l’environnement de travail étaient finalement aussi importants que le salaire pour recruter? C’est l’un des constats d’ADP, qui publie son enquête Workforce View in Europe, à la veille de la semaine pour la qualité de vie au travail (du 11 au 15 juin). Le cabinet expert en gestion des ressources humaines sonde depuis trois ans 10.000 actifs en Europe. Son constat est sans appel: aujourd’hui, pour plus d’un salarié européen sur deux (54%) la rémunération n’est plus le premier levier de motivation dans un job. Dans l’Hexagone, ce chiffre atteint 44% chez les hommes… et 56% chez les femmes !

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.challenges.fr/entreprise/vie-de-bureau/motivation-pour-plus-de-la-moitie-des-salaries-europeens-le-bien-etre-au-travail-compte-plus-que-le-salaire_592245″ target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]