01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Partout, les salaires des femmes sont inférieurs à ceux des hommes. Les économistes ont plein d’explications : formation, expérience, discriminations, organisation du travail, attitudes face à la compétition… Petite revue.
Il y a encore des lois universelles. Dans tous les pays du monde, les femmes gagnent moins d’argent que les hommes. A en croire le rapport que vient de publier l’Organisation internationale du travail, l’écart de salaire horaire serait minime en Bosnie et au Mexique mais atteint 16% en France et dépasse 40% en Azerbaïdjan et au Bénin. En Europe, près des deux tiers des 10 % de salariés les moins bien payés sont des femmes, alors qu’on en compte seulement un tiers parmi les 10 % les mieux payés. Parmi les 1% les mieux rémunérés, les directeurs généraux gagnent moitié plus que les directrices générales. Le spécialiste des mégasalaires, Thomas Piketty , suppute en prolongeant la courbe qu’il faudra attendre le début du XXIIe siècle pour parvenir en France à la parité des gains entre hommes et femmes chez les 1% les mieux payés.
[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211853421850-sous-les-inegalites-de-salaires-entre-femmes-et-hommes-2070053.php » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]