01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Les effets dévastateurs de la bourde de la taxe sur les dividendes commencent à se faire sentir. En première ligne, les banques et assureurs mutualistes.

« Une banque qui appartient à ses clients, ça change tout ! » Cet argument publicitaire du Crédit mutuel lui est revenu en pleine figure grâce à l’inventivité débordante des hauts fonctionnaires de Bercy. Car leur nouvelle surtaxe sur les grandes entreprises touche particulièrement les banques et les compagnies d’assurances mutualistes. Parce qu’elles appartiennent à leurs clients et qu’elles ne leur versent pas de dividendes, elles vont être matraquées encore plus qu’avant. La nouvelle surtaxe Le Maire qui a été adoptée lundi à l’Assemblée par 39 voix contre 16 – félicitations, au passage, pour l’assiduité de nos députés, si nombreux à voter les textes importants ! – va impacter très sérieusement leurs bénéfices qui ne sont pourtant jamais distribués.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-taxe-de-3-suite-la-revolte-des-mutuelles-08-11-2017-2170673_2428.php » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]