01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Tout d’abord un message aux fous-furieux de la batonite et aux excités du reporting: Faudrait voir à se calmer…Regardez bien ce qui se passe dans le pays, y’a des gens qui souffrent, qui sont malades, qui meurent, d’autres qui s’acharnent à les soigner et les aider au péril de leur propre santé. Vos collaborateurs sont stressés, inquiets, touchés peut-être, et les équipes en risque de fracturation … Alors oubliez quelques semaines vos obsessions de résultats impérieux… C’est indécent… Philippe BRASSAC a parlé il y a peu de bienveillance, n’ayez pas la mémoire courte.

Prestations sociales: faux départ ce jour, nos clients ont eu l’information trop tard, mais ce samedi et le début de semaine prochaine seront plus agités. Souhaitons que le dispositif prévu soit efficace… et courage aux équipes du front… Soyez exigeants sur le respect des mesures barrières, il en va de la santé de tous.

infos de CATS: 31 000 collègues sont désormais habilités au télétravail – de nouvelles fonctionnalités livrées telles que les suivis Bâle II et interrogations BDF et d’autres spécifiques pour les sièges – Lundi, livraison de Green…

Rappel des textes légaux et sites publics , et en particulier Le ministère du Travail ,  Améli ,   La Msa , La CFE-CGC 

Zoom sur la Garde d’enfants : Les pouvoirs publics indiquent que « le télétravail constitue lorsqu’il est possible, la solution la plus adaptée à la garde d’enfants ». En effet, je télé travaille, et je peux surveiller mes enfants (sans arrêt de travail…) ce n’est qu’à défaut que le salarié peut bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé dans le cadre du dispositif ad hoc mis en place

L’attestation de garde d’enfants à domicile (sur l’honneur) indique :  « Les périodes au cours desquelles il ne m’est pas possible de recourir à un autre mode de garde« … Cela veut dire que s’il s’agit d’un couple, le conjoint n’a pas lui-même la possibilité d’assurer la garde…

Zoom sur le télétravail : La Ministre du Travail a rappelé toute l’importance que revêt le télétravail pour les employeurs comme pour les salariés, tout en reconnaissant que la productivité ne peut pas être la même lorsque le salarié assure concomitamment la garde de ses enfants. Elle a demandé aux employeurs d’être compréhensifs et d’en tenir compte dans leurs relations avec leurs salariés.

Il appartient dès lors à l’employeur face à cette situation exceptionnelle, de déterminer si l’option du télétravail est possible, et si ce n’est pas le cas de procéder à une déclaration d’arrêt de travail via le site declare.ameli.fr. Cela pourrait amener un employeur à considérer que dans certaines situations, (âge ou nombre d’enfants par ex) le télétravail ne devienne plus gérable et proposer un arrêt « garde d’enfants » s’il est possible.

Le SNECA vous adresse tout son soutien…