01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
A partir de 2019, les pensions complémentaires de certains salariés perdront 10 %, pendant trois ans. Pour y échapper, il faudra décaler sa retraite d’un an.
Actuellement, pour les salariés, qui dit pension à taux plein au régime général dit aussi pensions complètes côté complémentaires. Mais à partir du 1er janvier 2019, cette règle disparaît ! Ceux qui prendront leur retraite dès l’obtention du taux plein au régime de base (donc, dans le cas général, quand ils ont à la fois 62 ans et le bon nombre de trimestres) risqueront de voir leur pension complémentaire rabotée de 10 % pendant trois ans. Ainsi en ont décidé en 2015 les partenaires sociaux, qui copilotent l’Agirc-Arrco.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.lemonde.fr/argent/article/2018/05/30/faut-il-avancer-ou-retarder-son-depart-a-la-retraite-a-cause-du-nouveau-malus-agirc-arrco_5306677_1657007.html » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]