01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

ENTRETIEN. Assurance-chômage, « gilets jaunes », paritarisme… Le dirigeant du syndicat des cadres critique sans détour la politique sociale d’un gouvernement confronté à un mouvement de grève de grande ampleur.

LA TRIBUNE – Pourquoi la CFE-CGC a-t-elle décidé de rejoindre le mouvement du 5 décembre après être restée en retrait ?

FRANÇOIS HOMMERIL – Nous avons eu un comité directeur composé de 16 présidents de fédérations à la fin du mois d’octobre. J’ai proposé à ce moment-là que l’on refasse une analyse très critique du projet de réforme des retraites. Depuis le 22 octobre, la journée du 5 décembre a pris de l’ampleur. La base de notre syndicat est devenue très sensible à ce fait de société. C’est le terrain qui a mis sous pression les fédérations. Celles-ci sont venues s’exprimer à l’occasion d’un comité confédéral.

Par Grégoire Normand, La Tribune 4 décembre 2019

Lire la suite