01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Horaires, rémunérations ou profils : derrière les 3,3 millions de salariés à temps partiel se cachent des situations « extrêmement diverses », pointe la direction de recherche du ministère du Travail dans une récente étude.

1.229 euros : c’est ce que gagnent chaque mois en moyenne les salariés à temps partiel dits « stables », soit plus du double de ceux qui travaillent en contrat « court » (602 euros), indique la Direction de la recherche du ministère du Travail (Dares) dans une récente étude. Les premiers, qui concentrent près de 40 % de l’ensemble des emplois à temps partiel (ETP), ont signé en grande majorité un contrat à durée indéterminée (CDI). En moyenne, ils travaillent à horaires réguliers, presque tous les jours de la semaine et pendant plus de 24 heures. Des conditions « relativement similaires à celles des salariés à temps complet », note la Dares.

Par Marine Godelier, Les Echos 11/08/20

Lire la suite