01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Tout d’abord, une intervention vidéo de Philippe Brassac à remarquer (elle est en ligne sur notre site ici)

Nous, nous avons une Audio avec la FNCA

137 cas avérés dans la branche des CR… ce chiffre ne tient compte que des testés positifs, la FNCA ne mesure pas précisément le taux d’absentéisme

La Fédé et les CR tentent d’anticiper le mois d’avril et le versement des prestations sociales. Parmi les possibilités ouvertes, l’envoi de cartes LSB par la Poste, mais c’est très problématique du fait de la réduction d’activité de celle-ci, une signalétique renforcée, et la livraison de panneaux plexi, et de gel Ha, qui ont fait l’objet d’une commande groupée.

Les pouvoir publics ne nous simplifient pas la tâche, avec le versement des prestations sociales possible à partir du vendredi 3 avril… les salariés feront ce qu’ils peuvent, mais l’obligation de santé et de sécurité repose sur l’employeur, alors faites tout ce qu’il faut…

Pour les salariés amenés à manipuler les espèces et les enveloppes des clients: La Fédé s’aligne sur la position de la médecine du travail qui estime qu’il n’y a pas de données précises sur l’espérance de vie du virus, et ne préconiserait pas de recommandations particulières autres que les gestes barrière et le gel (les gants mal utilisés seraient potentiellement dangereux)… Et laisser 24 H ??? Merci pour ce moment (1)

Cas du maintien de salaire en Martinique-Guyane : Après notre nouvelle intervention, c’est réglé …

Le SNECA est revenu sur les horaires de fermeture (décisions très diverses d’une CR à l’autre) : la Fédé ne veut pas s’immiscer et donc n’y peut rien… Merci pour ce moment (2)

Nous sommes également revenus sur la situation des managers, très exposés, ne bénéficiant pas ou peu des rotations, et parfois amenés à prendre des décisions, faute de consignes claires des Directions… Ces salariés ont aussi besoin d’accompagnement… Merci pour ce moment (3)

En matière d’indemnisation des arrêts de travail pour causes multiples, cela reste encore flou, même si le mois de Mars a été assuré… En Avril, ne te découvre pas d’un fil…Merci pour ce moment (4)

Sur le sujet des Ordonnances du 25 mars : Nous détaillons notre lecture à chaud à l’attention des militants Sneca, mais la Fédé souhaite un accord de branche rapide, et ouvre une négociation nationale dès mardi prochain après-midi… Il nous semblait que le pic de l’épidémie étant devant nous, il y avait des sujets plus importants, la santé et la sécurité par exemple, ou alors la situation des aidants familiaux ou des salariés qui ont des personnes à risques à la maison… Mais bon, nous y serons… Merci pour ce moment (5)

Lors du tour des régions Sneca, nous avons appris que la liste des pathologies à risques justifiant un arrêt de travail a évolué, et pas forcement favorablement… Soyez attentifs… A défaut d’être dans les « clous », c’est votre médecin traitant qui pourrait agir…

Par ailleurs, vous nous posez beaucoup de questions sur les arrêts de travail, les vacances scolaires et les congés déjà posés pendant cette période…

Ce que nous lisons à ce jour, par exemple pour le cas particulier des parents, c’est que 1 parent par foyer peut bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé (Décret n° 2020-227 du 9 mars 2020), et que cet arrêt est reconductible aussi longtemps que l’établissement reste fermé. Et que lorsque l’arrêt de travail intervient avant les congés, ceux-ci doivent être reportés, cette règle étant valide pour tout type d’arrêt (Source Servicepublic.fr)… Nous pouvons nous tromper, mais il faudrait nous le démontrer…

La prochaine réunion audio de mardi sera centrée sur le décryptage des ordonnances du 25 mars, mais nous aurons encore l’occasion de remonter vos remarques. Alors n’hésitez pas à nous poser les questions que nous relaierons à la FNCA si nous n’avons pas les réponses.

Le SNECA, et tous ses militants, adresse un réel et sincère message de soutien à l’ensemble des salariés du CA.