01 48 74 16 48 contact@sneca.fr
Le nombre de procédures a fortement reculé sous l’effet conjugué de la loi Macron et des ordonnances réformant le Code du travail. Il devrait encore continuer de baisser en 2018.

C’était le point noir sans cesse évoqué par les investisseurs étrangers lorsqu’ils évoquaient la France. C’était aussi la bête noire de tous les employeurs, en particulier les plus petits. Le recours aux prud’hommes était un sérieux point de blocage. C’est pourquoi l’introduction d’un  barème obligatoire aux prud’hommes, qui fixe le montant des dommages et intérêts perçus par le salarié en cas de licenciement abusif de la part de son employeur, était une des priorités des  ordonnances réformant le Code du travail promulguées le 22 septembre 2017.

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0302234384671-pourquoi-les-recours-aux-prudhommes-chutent-2203836.php » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]